vendredi 16 octobre 2009

DOA : Le Serpent aux mille coupures


Baptiste Latapie, paysan borné de Moissac, en pleine expédition punitive contre le "negros" du coin, assiste par hasard à une rencontre qu'il n'aurait pas du voir. Celle improbable dans ce coin perdu de France, entre le fils d'un caïd colombien et un motard. Fusillade, massacre et fuite, il se retrouve malgré lui embrigadé dans une histoire qui le dépasse et qui ne peut que mal finir. Le motard assassin prend en otage le "macaque" et sa famille, tandis qu'un tueur à gage à la solde du colombien part en quête du coupable.

Inspiré de quelques faits réels comme l'histoire d'un agriculteur de Castelsarrasin, Tewfiq Khemouche, harcelé violemment par ses voisins ; l'augmentation du trafic de drogue en Europe et les massacres perpétués en Colombie par les forces d'autodéfense unie (AUC) et leurs méthodes implacables et inhumaines de torture, le dernier roman de DOA distille une athmosphère létale assez angoissante. Le style rapide, soutient bien l'intrigue qui est suffisamment bien construite pour nous maintenir en haleine, les différents fils se croisent intelligemment et nous mène à une fin qu'on ne peut s'empêcher espérer clémente pour la famille d'Omar Petit, tellement les personnages sont attachants.
Ceux qui connaissent les romans de DOA reconnaitront sans peine dans le motard un de ses personnages récurrents déjà aperçu dans Citoyens clandestins.

Aucun commentaire: